L’origine du monde

 

 

Si l’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde comme le prétendait Nelson Mandela, le théâtre, lui aussi, peut-il changer le monde ? Même juste un peu ?

 

La compagnie Fiat Lux apportera humblement sa pierre à l’édifice en dirigeant ses projecteurs sur la moitié féminine de l’humanité.

Pour cela j’ai enregistré les témoignages de femmes réparties sur tout le territoire français. Des femmes de tous âges, de toutes conditions sociales, culturelles ou ethniques. Je leur ai juste demandé qu’elles me parlent d’elles.

De tous ces entretiens, je garde le souvenir global d’une incroyable énergie de vie, quelles qu’aient été la quantité et la puissance des obstacles rencontrés, à l’image de ces acacias dans le désert qui trouvent la force de pousser au milieu de nulle part.

On entendra tout au long de la représentation des extraits de ces entretiens. Des paroles authentiques, sans filtre, sans artifice, brutes, drôles ou tragiques. Vraies. Les comédiennes, sur scène, donneront corps à ces voix pour qu’elles résonnent dans les cœurs de chacun.

 

Si le théâtre peut encore servir à cela, réunir les êtres humains, alors tout n’est pas perdu…

 

On demanda un jour à Tadéusz Kantor : « à quoi ça sert, le théâtre ? »

Il répondit : « à rien, c’est comme l’amour ».

 

Didier Guyon

 

 

  DOSSIER DE PRÉSENTATION